Marché du travail dans le secteur de la navigation intérieure européenne

La Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) vient de publier, en partenariat avec la Commission européenne, un rapport sur le marché du travail dans la navigation intérieure.

Pour la première fois un rapport sur le marché du travail dans la navigation intérieure européenne

Aucun rapport contenant des données détaillées à ce sujet n’étant actuellement disponible en ce qui concerne la navigation intérieure européenne, il a été décidé de rédiger un rapport thématique dans le but d’acquérir une meilleure connaissance du marché du travail dans ce secteur et de partager les informations recueillies. Le suivi de l’évolution des indicateurs du marché du travail dans un secteur donné présente un intérêt particulier pour l’évaluation de l’engagement du capital humain dans ce secteur et son développement futur. Le capital humain est l’une des ressources les plus importantes et une condition fondamentale préalable permettant d’assurer des prestations de qualité et la croissance économique d’un secteur.

Depuis 2016 l’emploi dans le secteur passagers a dépassé celui du transport fluvial de marchandises

Dans le secteur du transport de passagers par voie de navigation intérieure, l’emploi a augmenté ces dernières années, notamment en raison de l’essor de la croisière fluviale avec hébergement. La croissance de l’emploi au niveau de l’UE dans son ensemble a été de 26% entre 2008 et 2018. Les chiffres de l’emploi dans le secteur du transport fluvial de passagers ont atteint 26 156 personnes en 2018 et dépassé le transport fluvial de marchandises (23 520 en 2018), y compris pour les années 2015/2016.

Disparité des salaires bruts des employés entre les pays d’Europe occidentale et les pays d’Europe centrale et orientale

Les salaires des employés du transport fluvial sont cinq fois plus élevés en Allemagne qu’en Hongrie. Cela a un impact sur le taux d’emploi de travailleurs étrangers notamment en Allemagne, Suisse et Pays bas. Par exemple en Allemagne dans le transport fluvial de marchandises le taux d’emploi de travailleurs étrangers est de 35 % en 2019 contre 19 % dans le secteur des transports dans sa totalité.

Vieillissement du marché du travail de la navigation intérieure

Le rapport constate globalement un certain vieillissement du marché du travail dans la navigation intérieure.

S’agissant de la France, le transport fluvial de marchandises compte une part légèrement supérieure à la moyenne des employés âgés de 60 ans ou plus, notamment en ce qui concerne les navigants, une part relativement importante des salariés devraient donc partir à la retraite au cours des prochaines années.

L’attractivité du secteur et les besoins de formations de navigants

Aujourd’hui, il y a une pénurie de personnel qualifié au niveau de commandement. De manière générale, on peut aussi constater un manque de conducteurs de bateaux qualifiés, en particulier pour l’exploitation des bateaux-citernes.

Au regard du risque de pénurie de personnel navigant, le rapport évoque les facteurs influant sur l’attractivité :

  • Les conditions de travail, la vie sur un bateau comporte des défis spécifiques le fait que de nombreux jeunes préfèrent occuper des emplois à terre avec des horaires de travail réguliers et permettant de passer les week-ends chez eux.
  • Le travail exigé des membres d’équipage s’avère de plus en plus technique, les entreprises de navigation intérieure recherchent souvent des profils encore plus spécialisés qu’auparavant, mais ceux-ci sont difficiles à trouver.

Compte tenu de ce constat, les moyens de renforcer l’attractivité du secteur doivent donc rester prioritaires. Le rapport préconise de prendre des mesures plus fondamentales ayant un effet sur tous ces facteurs (qu’ils soient socioculturels, économiques ou financiers) afin d’accroître l’attractivité du marché du travail dans le secteur de la navigation intérieure, en particulier pour la jeune génération.

A ce titre le rôle des organismes de formation est essentiel, le rapport évoque l’enquête menée par EDINNA sur les écoles de formation, dans la plupart des pays l’anticipation d’une demande plus élevée de formation n’est pas vérifiée, la demande anticipée pour les années à venir serait plutôt stable, sauf en Roumanie et aux Pays Bas. Cela implique de renforcer les campagnes de communication et de recrutement.


Télécharger le document :
Rapport intégral sur le marché du travail dans le secteur de la navigation intérieure européenne.

X