Le tourisme fluvial accélère sa transition vers l’électrique

Deux sociétés de transport fluvial de passagers ont annoncé très récemment la transition de leur flotte vers l’électrique. Une stratégie commune pour accélérer la décarbonation du transport fluvial.

Moteur à propulsion 100% électrique pour Vedettes de Paris

Vedettes de Paris, opérateur majeur de croisières touristiques a décidé de confier à Barillec Marine (intégrateur français de systèmes de propulsion électrique et hybride pour le
transport maritime et fluvial) la fourniture du package complet pour la conversion en 100% électrique des bateaux « Paris Trocadéro » et « Paris Iéna », deux des cinq unités constituant la flotte de la compagnie.

Face aux enjeux du changement climatique, Vedettes de Paris a la volonté de diminuer de plus de 50% son impact carbone d’ici 2024 grâce à l’électrification de sa flotte.

Le package du premier bateau sera livré à l’automne 2022 à l’armateur et sera composé des armoires électriques de conversion d’énergie, des batteries, des moteurs électriques ainsi que du contrôle-commande complet de l’ensemble.

Suite aux études techniques et réglementaires de transformation et d’intégration réalisées par le Bureau d’architecture navale Ship-ST, le dimensionnement des équipements électriques, tel que défini par Ship-ST et Barillec Marine, doit permettre de s’adapter au profil opérationnel du bateau, à sa stabilité, et à ses contraintes d’exploitation, qui comptent en moyenne 8 croisières d’une heure par jour, mais aussi au fort courant de la Seine lors des crues.

« Concrètement, la totalité de l’énergie nécessaire à la propulsion de chacun des bateaux sera fournie par deux parcs de batteries de 550 kWh chacun. L’autonomie d’exploitation sur une journée sera assurée par des superchargeurs installés sur les pontons permettant de réaliser des micro-recharges de 15 minutes lors des escales.

Pour ce projet, qui fait partie de l’un des plus importants parcs de batteries installés sur un bateau fluvial en France, et le premier avec une telle puissance installée pour un bateau de croisière-promenade, nous travaillons en partenariat avec E4V, fabricant français de batteries certifiées marine », précise Bruno Libert, chef d’entreprise de Barillec Marine.

Le passage du thermique vers l’électrique va permettre de naviguer en zéro émission de gaz à effet de serre et respecter les engagements tenus par Vedettes de Paris en faveur de l’environnement, conformément aux accords de Paris.

Pré-étude pour une remotorisation électrique du bateau « Sans-Souci » des Péniches de Paris

La Sans-Souci est une authentique péniche navigante datant de 1937 qui a été entièrement rénovée en 2016. construite à l’origine pour approvisionner la capitale en farine et en blé depuis Le Havre. La péniche s’est reconvertie en bateau de croisière à partir de 1988. Elle peut accueillir jusqu’à 72 personnes en repas assis et 120 personnes en cocktail. Le bateau effectue, en moyenne, 130 croisières par an.

Ce bateau a fait l’objet d’une pré-étude par les ingénieurs de Naviwatt. La démarche consistait à proposer des solutions et différents scénarios pour une navigation en configuration zéro émissions (100% électrique) du bateau. Pour les besoins de l’étude un système de captation de données a été installé et utilisé, en premier lieu, pour préciser les données de navigation fournies par la compagnie Les Péniches de Paris. Le bilan des besoins énergétiques a été réalisé par le système EFM_Naviwatt sur plusieurs journées de fonctionnement type.

Suite à cette pré-étude, Naviwatt a été sélectionnée pour effectuer l’étude détaillée du bateau, y compris sa conformité au règlement ESTRIN 2021 (Standard européen établissant les prescriptions techniques des bateaux de navigation intérieure).

Le cahier des charges exige une navigation avec passagers 100% électrique dans Paris et l’utilisation de batteries automobile de seconde vie.

X