Mise à l’eau du Valsaôna, premier bateau répondant aux nouvelles normes européennes anti-pollution

Construit pour les Voies navigables de France à L’Atelier fluvial, Le Valsaôna a été mis à l’eau à Saint-Jean-de-Losne. Il est le premier bateau fluvial en Europe à respecter la nouvelle norme sur les émissions des Engins Mobiles Non Routiers (norme EMNR, équivalent Euro 6) et répond aux plus fortes exigences en matière d’émission de particules, de NOx et d’hydrocarbures imbrûlés. Cette innovation permet de développer une offre de motorisation plus « verte ».

Un bateau innovant

VNF a souhaité développer un bateau qui réponde à ses besoins et contribue également à l’apport de connaissances, techniques et environnementales pour la filière du transport fluvial.

Pour dépolluer les moteurs du Valsaôna, des systèmes innovants marinisés de post traitement des fumées, développés spécifiquement pour la profession fluviale, ont été installés.

Cette innovation permet de développer une offre de motorisation plus « verte », accessible à l’ensemble de la profession, et qui répond aux exigences de la réglementation pour le secteur fluvial.

Un bateau pour l’entretien du Rhône et de la Saône en milieu urbain

Ce ponton de travail multifonction sera utilisé sur l’ensemble de la Grande Saône (de Saint-Jean-de-Losne à sa confluence à Lyon) et sur le Rhône dans Lyon. Son port d’attache sera Lyon.

Le Valsôna a été conçu pour réaliser des travaux en milieu urbain et pour pouvoir s’approcher des berges. Il permettra de nombreux chantier sur l’eau : enlèvement d’embâcles, pose et entretien de panneaux de signalisation, installation de pontons, aménagements nécessaires à l’installation de bateaux stationnaires, enlèvement d’épaves de voitures (nombreuses en milieu urbain), nettoyage de perrés…

Un projet lancé en 2015

Après 18 mois d’études, le marché lancé en 2017 pour la construction d’un bateau neuf a été remporté par « Atelier Fluvial » à Saint-Jean-de-Losne.

Ce projet a également donné lieu en 2017 à une étude de recherche sur le développement de nouveaux systèmes de dépollution adaptés au secteur fluvial, à un appel à projets à destination des motoristes visant à accompagner le développement d’une nouvelle offre industrielle, et à un partenariat avec le motoriste John Deere.

Le chantier de construction a commencé fin 2018 et a duré 20 mois. Atelier Fluvial a assuré l’intégralité de la construction, y compris la coque.

Le coût total de ce bateau s’élève à 1 620 000 €. Cela représente un surcoût de 150 000 € par rapport à une motorisation classique. Ce coût supplémentaire, ainsi que les études menées pour la dépollution des moteurs, dans le cadre d’un projet de Recherche et Innovation, ont été pris en charge à hauteur de 60% soit 198 000 € par le FEDER, cofinancement instruit par la Région Auvergne Rhône Alpes et labellisé Plan Rhône.

X