Projet H2 Seine Vitry : premier maillon d’avitaillement hydrogène fluvial sur l’axe Seine

Le projet H2 Seine Vitry consiste en l’installation d’une fabrication d’hydrogène à Vitry-sur-Seine dans le cadre du dépôt de dossier à l’Appel à Projets du 14 septembre « Ecosystèmes Territoriaux Hydrogène » de l’ADEME. Convaincu du potentiel de croissance de ce marché et de son importance dans la transition énergétique, E2F a apporté son soutien à ce projet.

Ce projet, qu’Hynamics porte avec ses partenaires et intégré au Contrat de Transition Écologique de l’EPT Grand-Orly Seine Bièvre, répond à une des attentes des armateurs fluviaux, à savoir pouvoir disposer d’hydrogène proche du fleuve pour le verdissement de leur flotte.

Nos échanges avec le Groupe EDF au sujet de l’hydrogène à destination de la navigation intérieure remonte à 2018. A cette époque, EDF, via son European Institute For Energy Research (EIFER) basé à Karlsruhe, montait le projet H2SHIPS, co-financé par le programme Interreg Europe du Nord-Ouest ; certains de nos adhérents ayant décidé de s’y associer.

Ce projet collaboratif européen, incluant par ailleurs les ports d’Amsterdam, d’Ostende et de Paris, vise à analyser la chaine de valeur de l’hydrogène pour la mobilité fluviale pour identifier les verrous et à trouver ensemble des solutions. Comme leurs confrères du nord de l’Europe, des transporteurs français avancent pour passer à des bateaux hydrogène lorsque ce vecteur énergétique s’avère pertinent.

Pour les bateaux opérant au cœur de la Métropole francilienne, un des enjeux majeurs est de disposer d’hydrogène proche de la Seine, à prix compétitif, sans devoir recourir à un hydrogène d’origine fossile ou à un avitaillement par camion depuis une autre région française. Saisissant l’opportunité de disposer du foncier de son ancienne centrale charbon des Ardoines, le Groupe EDF a judicieusement décidé d’y implanter un site de fabrication d’hydrogène, proche de la voie d’eau, avec des réserves foncières en proximité du Quai à Usages Partagés qu’HAROPA PORT souhaite implanter au Port de Vitry pour des usages de logistiques urbaines.

Ce projet industriel d’Hynamics permettra bien-sûr dans un premier temps la transition des mobilités lourdes terrestres, plus matures, mais nous saluons que la mobilité fluviale ne soit pas oubliée dans ce projet. La Seine, au cœur de la Métropole, a tant à apporter pour la décongestion des routes franciliennes. Ce projet d’écosystème H2 Seine Vitry pourra devenir le premier maillon d’avitaillement hydrogène fluvial sur l’axe Seine.

X